L'Esprit de l'Ombre
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 L'Ombre de Sram et la Destinée d'une Eniripsa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nymphe
Esprit
avatar


MessageSujet: L'Ombre de Sram et la Destinée d'une Eniripsa   Ven 27 Mar 2009 - 21:21

« Je suis née et effectue le chemin de ma destinée à Amakna, une grande et ancienne province... Cela fait des millénaires que c'est un lieu de passage pour les voyageurs recherchant le frisson et l'adrénaline, l'aventure quoi !

Je suis venue en Amakna, il y a de ça 300 ans, en tant que Sram. Mais en suis-je vraiment une ?
Les disciples de Sram sont les individus les plus sournois du monde d'Amakna. Notre passion et le vol. Le Dieu Sram est bien la seule chose que nous respectont.
Les Sram lui ressemblent en tous points, ne vivant que pour leur profit personnel. Pour nous voler est une fin en soit et nous n’avons aucun scrupule à le faire, c'est une chose naturelle...

A ma naissance, on m’a donné le nom de Nymphe. Pour ce physique attirant et ensorcelant et qui pourtant peut-être votre plus grande perte. Quel beau piège vous ne trouvez pas ?
Dans mon sang coule celui des Sram.
Je vole, je ruse, j’observe, attendant toujours le bon moment pour agir. Je me fiche des sentiments des autres. Et pourtant… secrètement n’ai-je pas commis un délit il y a de ça 150 ans ?

Moug… petite Eniripsa. Abandonnée dans la forêt pour son manque de talent déjà perçue à la naissance, il fallut que je croise son chemin. Par tous les moyens j’ai voulu me débarrasser d’elle, mais personne n’en voulait.
Il faut dire qu’elle a un caractère.
N’ai-je pas écouté mes sentiments lorsque tu pleurais à chaque fois que je te laissais dans un clan ?
A chaque fois, soit je repartais avec toi, soit tu finissais à un moment ou à un autre par me suivre de loin ayant réussi à t’échapper…

Mes sentiments n’ont-ils pas pris le dessus à partir du moment où je volais pour te nourrir, t’habiller ? Jusqu’à aller voler des grimoires chez les Eniripsa pour que tu puisses apprendre les sorts de ton clan ?

N’ai-je pas commis une erreur en t’apprenant à voler et à jouer de la fourberie ?

Une Sram usant de ses talents pour servir deux profits et une Eniripsa qui vole dans les poubelles et joue au culot… du jamais vu…

Aurais-je finalement une âme ? Les Sram pourraient-ils être ce qu’ils ne sont pas ?

Que je sois une Sram ou pas quelle importance ! L’importance c’est que je ne suis que moi et que toi tu sois là. »


_________________
"Dans l'Ombre de chaque je serais, toujours présente, jamais bien loin, en arrière jamais je ne reculerais, en avant toujours j'irais.
Je suis plusieurs mais je ne suis qu'un, on me nomme

Nymphe "Esprit de l'Ombre"
Revenir en haut Aller en bas
MouG
Esprit
avatar


MessageSujet: La Destinée d'une Eniripsa et l'Ombre de Sram   Ven 27 Mar 2009 - 22:16

Je suis née et je ne ressentais aucunes émotions… éloignée des miens, une personne sombre venait me donner de quoi survivre … de temps en temps…

Puis une nuit je me réveillai en dehors de la petite cabane, là où je fus délaissé pendant 3 ans, dans les bois

Des jours durant je suis restée immobile à entendre des sons, à sentir des sensations se collant ou rampant sur ma peau sans savoir ce que cela était… rien ne m’avait été enseigné.
Je connu mes premiers maux, aujourd’hui je sais que l’on appelle cela avoir faim, avoir froid.
Je pouvais sentir des odeurs inconnues sans pouvoir poser un nom dessus et j’ai aussi connu la peur de ces bêtes petites ou grosses s’approchant trop de moi.
Petit à petit je sentais déjà ma vie fébrile prête à trépasser.

C’est dans mon sommeil qu’une nouvelle sensation vint me frôler le visage, quelque chose de doux, puis une seconde sensation.
Deux choses me prirent par la taille, elles étaient chaudes, et soudainement me plaquèrent contre une source chaude et m’entourèrent de cette douce chose que j’avais pu sentir auparavant.

En levant les yeux, j’aperçu des yeux cachés derrière une longue cape, très affaiblie je m’endormi.

De mon jeune âge je me souviens de beaucoup de gens qui voulaient me prendre dans leurs bras et dans leurs maisons, mais je ne comprenais pas et je pleurais et je courrai vers elle, à chaque fois inlassablement…


Je crois qu’elle m’a aimée quand elle a fait des sons avec ses lèvres pour la première fois mais Je ne comprenais pas, maintenant je sais elle me l’apprit… très vite j’ai pu parler avec elle
Très vite aussi elle m’a enseigné le combat, la ruse, la technique j’ai même appris à lire

J’ai aussi appris que j’étais une Eniripsa et que ma sauveuse était une Sram… Elle s’est sa vie de vivre loin de son clan… Moi j’ai du comprendre que c’était la vie de mon clan de vivre loin de moi.

Mais elle m’a sauvé, elle m’a appris, elle m’a nourri, elle est devenu ma préceptrice.

Maintenant que je suis un tout petit peu moins petite, c’est moi qui vole pour lui venir en aide, j’aime bien lui faire plaisir en lui ramenant des objets utiles, je me suis découvert aussi un certain sens de cohésion pour faire des potions, et par-dessus tout j’aime beaucoup manger du pichons et du crabe ! C’est un peu plus dur que du piou mais c’est Miam...Bon !

Abandonnée de mon clan je vis maintenant sur les traces et derrière l’ombre de Nymphe, je ne combat pas pour un territoire et je n’aide pas pour la pitié.
Je vis pour ce qu’elle m’apprit et l’en remercier.
Si je dois combattre ce sera pour la protéger.
Et si je dois mourir ce ne sera que pour elle.

_________________
MouG "Esprit de l'Ombre"

" C'est dans leurs ombres qu'il se protège, mais si il y a danger il accourt les protéger. C'est ainsi que le Protecteur est.
Ne vous y fiez pas ! Qu'importe le combat, derrière eux toujours il sera..."
Revenir en haut Aller en bas
Nymphe
Esprit
avatar


MessageSujet: Chemin du Conteur   Sam 12 Sep 2009 - 16:13




Sur les plaines arides et peu fertiles des Landes de Sidimote, une Dragodinde traverse à vive allure ces paysages de dévastation. Comme cavalier, un être portant une grande cape sombre volant au vent de cette course effrénée.

Sous l'air putride et irrespirable, la Dragodinde souffle et rauque d’épuisement à chaque bouffée.

Mais que fuient cette monture et son cavalier ?

L’Ombre d’où on ne distingue qu’une paire de grands yeux, se retourne sans cesse pour vérifier une quelconque présence ou un poursuivant. Même si aucun danger ne se présente pour le moment, le cavalier ne fait pas ralentir sa monture, bien au contraire, elle la pousse à l’extrême.

Subitement, le cavalier au regard inquiet fait stopper sa Dragodinde devant une alcôve. De grandes grilles gondolées par les siècles et rongées par les ronces entourent ce vaste territoire. Les arbres sont dégarnis de tout signe de vie. Le peu d’être vivant dans ce lieu hostile doit trouver pour seul habitat un abri sous les tombes. Le vent y chante son désespoir.
Le Cimetière des Torturés. Véritable repère de la Mort.

- Pas le choix, nous devons traverser, il me faut nous mettre en sécurité.

La Dragodinde hésita à repartir mais en avait-elle le choix ?
La course reprit. Esquivant squelettes et vampires, le cavalier sentait la sueur lui collait à la peau. Voulant vérifier que personne ne se trouvait à ses arrières, elle ne prévoya pas la réaction de la Dragodinde face à un squelette. Elle se cabra et mit à terre son cavalier.

La capuche tomba et de ses mains s’échappa un vieux grimoire.
La peur put se lire à ce moment-là dans les yeux de la Sram. Son teint ne serait pas de nature blanc, on aurait pu dire qu’elle venait de passer à trépas. Elle se releva sans perdre une seconde et récupéra ce qui avait l’air d’être de grande valeur.
Elle le serra contre elle et regarda, paniquée, tout autour d’elle.
- Pas le temps de trainer, vite.
Elle remit le grimoire sous sa cape et monta de nouveau sur sa monture qu’elle fit repartir sans plus attendre dans une course effrénée, laissant derrière elle un squelette, dont personne n’avait prêté attention. De dépit, le pauvre finit sa vie pendu à un arbre.

Malgré ce fâcheux contre-temps, le cavalier et sa monture finirent par sortir du cimetière et de se rendre compte qu’il n’était pas sur le bon chemin.
- Je suis maudite !
Prenant une autre direction et traversant de nombreux paysages entre désespoir et réjouissance, elle finit par atteindre les Marécages.

Comme le dit le précieux conseil : « Si vous désirez vous aventurer dans les marécages situés en dessous du village des "Bworks", c'est de vous méfier de l'eau qui dort. », la Sram fut vigilante et décida qu’il continuerait leur route au pas.
Tenant par la bride sa Dragodinde pour la guider à travers l’eau boueuse et ainsi éviter par la même occasion les Crodailles et Araknes.

Tout être du Monde des Douze connaissant la légende de l’illustre aventurier "Crocoburio", prends ses précautions. La dernière fois qu'on a pu l'apercevoir, il partait en direction de ces marécages, et n'est jamais revenu. Comme tant d'autres...

Son périple ne fut pas sans remouds, entre la Dragodinde qui se fait embourber, les piqures de Moskito et je passe les détails choquants et très ralentissant, elle finit par arriver à son but.

La Forêt Sombre ! Cette étrange lieu renferme de terribles secrets. Tous les anciens vous le diront « n'y allez jamais seul et surtout pas la nuit ».
Et pourtant, la Sram est seule et il fait nuit. Mais elle s’en fiche. Elle est arrivée où elle devait se rendre. Elle s’installa, au grand plaisir de sa Dragodinde, sous le zaap mystérieux et ôta sa cape.
Son grimoire, elle put enfin le sortir et longuement admira sa couverture de cuir qu’elle caressa.

Les Abraknydes Sombres et Abraknydes observèrent la scène.

Une Arakne Majeure s’approcha même un peu plus près pour ne rien louper. Elle en aurait des histoires à raconter à ses petits-enfants que ces vieilles histoires de Iop.

Six mois qu’elle protégeait au péril de sa vie ce grimoire, celui qui renferme en son cœur et son âme les plus grands secrets de l’Ombre.
Beaucoup ont tenté de le dérober ou d’en connaître le contenu, étrangement, ils ne font plus partie de ce Monde.
Chaque soir, elle en lisait un recueil à Moug, qui sourire aux lèvres, s’endormait sur de jolis rêves.

Tout y est écrit.
Le Grimoire a demandé que son histoire soit révélée à ceux qui le font vivre, aux Esprits de l’Ombre.

Ici, dans la Forêt renfermant les reliques les plus anciennes et les secrets dans son âme, elle pouvait enfin ouvrir le Grimoire de l’Ombre et pourrait conter aux Esprits de l’Ombre », son histoire….

A présent, elles les attendaient….



_________________
"Dans l'Ombre de chaque je serais, toujours présente, jamais bien loin, en arrière jamais je ne reculerais, en avant toujours j'irais.
Je suis plusieurs mais je ne suis qu'un, on me nomme

Nymphe "Esprit de l'Ombre"
Revenir en haut Aller en bas
Nymphe
Esprit
avatar


MessageSujet: L'Ombre d'une Sram et la Destinée d'une Eniripsa - Révélation.   Mer 15 Sep 2010 - 21:57

Assise sur le bord de la montagne des Craqueleurs, son regard fixait au plus loin qu’il le pouvait.
Tout Amakna se dressait devant ses yeux…
Après tant de temps dans l’Ombre, ça faisait du bien de voir des couleurs et de la vie.
Derrière elle, un peu plus loin, Cerbayr jouait avec Moug à embêter cette pauvre Walkyrya, qui restait impassible à leur enfantillage.
Cerbayr ne la lacherait jamais… mais elle savait pourquoi à présent et ne pouvait plus le nier.



Je n’ai jamais conté mon passé… ni à moi-même, ni à qui que ce soit…
Pour la simple et bonne raison que je ne le connaissais plus moi-même.
Je l’avais oublié… ou plutôt je l’avais enfoui, quelque part. Loin très loin.
Pour quelles raisons ? Aucune idée… pour vivre autrement peut-être.


Le plus lointain passé dont je pouvais me souvenir, c’est le jour où j’ai découvert cette petite boule aux immenses ailes, une Eniripsa, Moug.
Et avant… avant… c’est une longue histoire.




Elle ferma les yeux et laissa son esprit se transporter jusqu’à ce jour.
Ce jour où tout à changé.
Ce jour où Cerbayr avait compris, et l’a emmené dans un lieu, comme si il accomplissait un devoir.



Dans l’Ombre, nous sommes arrivés. L’Esprit de l’Ombre m’y attendait.
Celui qui nous guide depuis le commencement m’a emmené dans un voyage dans le temps.
J’ai pu vivre son passé, celui de Cerbayr, Walkyrya, de leur naissance à aujourd’hui.
(cf : voir le Grimoire de l’Ombre, les présentations de Walkyrya et Cerbayr)
Ces trois vies qui en réalité ne font qu’un seul et unique chemin.
Tout comme ceux des Esprits de l’Ombre.


Il m’a montré mon passé. Je me suis souvenue, ce que je voulais enfouir à tout jamais.


Moug et moi… abandonnée par les nôtres… parce que nous étions… les Elus.
Ils le savaient. Ils ont eu la crainte de se voir maudire.
Maudire par celui qui voulait détruire tout les Elus, ceux qui guideront et marcheront vers un avenir meilleur.


Ou voulaient-ils tout simplement nous protéger ? Je ne sais pas, nous ne le serons jamais.


Celui dont je ne soufflerais le nom. Celui dont on tait le nom.
Détruire les Elus pour affaiblir les bons et donner force aux mauvais.

Son plan a échoué.

Parce qu’il a survécu, il a pu écrire la prophétie.
Parce que nous avons tous survécus à ces destins qui nous promettaient une mort certaine.
Parce que nous y avons cru.

Il m’a montré le présent.
Il m’a fait entrevoir l’avenir.




Elle ré-ouvrit les yeux sur ce monde de couleurs et de vie.
Cerbayr, Moug et Walkyrya s’étaient rapprochés et assis à ses côtés. Elle leur sourit, ils le lui rendirent. Leurs yeux brillaient d’ambition.


A nouveau elle fixa l’horizon.
D’autres Elus cherchaient leur chemin.
Ils finiraient par trouver « Spirit of Shadow »


Passion, ambition, avenir.
Ces mots qui dominent nos esprits pour conduire « Spirit of Shadow » où il doit aller.
La force de l’Esprit de l’Ombre qui coule dans nos veines.
Le pilier est à nouveau droit et solide. Aucune brèche n’y est apparente.



Plus rien ne viendra troubler la limpidité des Esprits.
Sram d’autrefois, Esprit de l’Ombre sans faille,
Mon combat est terminé. La prophétie ne l’est pas.
L’avenir de Spirit of Shadow.




Moug lui tendit une dague : « Je n’en ai plus besoin à présent ».
Elle prit la dague et l’observa avant de se lever et pointer sa dague vers l’horizon.


Debout Esprit de l’Ombre ! On a du pain sur la planche !


Tous les Esprits surgirent de nulle part, armes en main, prêt à partir vers de nouvelles aventures.


En avant Compagnons !!!!

_________________
"Dans l'Ombre de chaque je serais, toujours présente, jamais bien loin, en arrière jamais je ne reculerais, en avant toujours j'irais.
Je suis plusieurs mais je ne suis qu'un, on me nomme

Nymphe "Esprit de l'Ombre"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Ombre de Sram et la Destinée d'une Eniripsa   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ombre de Sram et la Destinée d'une Eniripsa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Ombre de Sram et la Destinée d'une Eniripsa
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» Le pretre ombre.
» Spectre des ombre
» [BLOG] BIONICLE DESTINÉE, le retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit of Shadow :: BiBlioThèQue de "Spirit of Shadow" :: ManusCrit Des PériPéTies-
Sauter vers: