L'Esprit de l'Ombre
 
PortailAccueilConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Le Grimoire de Darkangeal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darkangeal
Guide
avatar


MessageSujet: Le Grimoire de Darkangeal   Sam 4 Avr 2009 - 2:23



"Le don de la déesse est un mystère infini.
Pour l’atteindre, nous prenons notre envol.
Des rides se dessinent à la surface de l’eau,
L’âme errante ne connait aucun repos."

C'est ici que commence mon histoire, moi Darkangeal, noble disciple de l'ombre de Sram.

La plupart des gens de mon clan sont réputé pour être des assassins, des traitres et je ne sais quoi d'autre encore. Malgré cette réputation plus que malsaine, un jeune Eniripsa du nom de Arnica osa un jour s'approcher de moi pour me proposer son aide. Je ne sais par quel moyen il s'y est prit, mais toujours est-il que j'acceptais sa demande. C'est ainsi que nous commençâmes notre voyage initiatique à travers le monde des douze.



"Il n’y a aucune haine, juste de la joie,
Car la déesse te protège.
Héros de l’aurore, Guérisseur des mondes.
Mon Ami, ton désir est ce qui donne la vie,
Le don de la déesse."

Au cours de nos aventures, nous fîmes plusieurs rencontres, certaines furent enrichissantes, d'autres au contraire ne nous laisserons pas un souvenir impérissable. Certaines rumeurs rapportent même que des corps encore chaud auraient été retrouvé après notre passage, mais faut il réellement croire tout ce que l'on attend...

Plusieurs semaines ce sont écoulées depuis ma rencontre avec Arnica, et je me demande toujours comment il a pu m'embarquer dans cette histoire. Après avoir passé des jours à traîner sur le sable blanc des Calanques d'Astrub, je décidais qu'il était temps de reprendre notre voyage. Celui-ci nous mena jusqu'au Plaines de Cania, des centaines de Blops nous y attendait, mais rien n'effraie un Sram, surtout quand on est soutenu par les Mots d'un courageux Eniripsa.

Notre puissance augmentait au fil des combats que nous remportions. C'est à la fin d'une bataille âprement disputée que nous avons rencontré Nymphe, elle aussi disciple de Sram, et Moug, une petite Eniripsa. Après quelques heures passé à discuter, et connaissant leur histoire, Arnica et moi avons pris la décision de nous joindre à leur projet, qui paraissait plutôt intéressant.
Voilà comment nous sommes devenus des membre de Spirit of Shadow, un nom qui va s'y bien à un Sram tel que je le suis.



"Mon ami, prends tu ton envol, à présent ?
Vers un monde qui nous rejette, toi et moi ?
Tout ce qui t’attend n'est qu'un sombre lendemain,
Peu importe où les vents souffleront.
Des rêves de lendemain hantent l’âme blessée.
Toute fierté est perdue,
Les ailes arrachées marquent l’approche de la fin."

Les jours passent et se ressemble, pour casser cette monotonie ambiante, j'ai décidé de me lancer dans l'exploration des nombreux donjons que compte ce monde, en espérant pourquoi pas, tomber sur un trésor inestimable. Ne connaissant pas la difficulté de ce qui allait nous arriver, nous avons choisi de nous attaquer aux donjons de la région d'Astrub dans un premier temps. Les combats furent difficiles, mais grâce à notre bravoure, nous sommes tout de même arriver à terrasser nos adversaires. Tournesol Affamé, Bouftou Royal, Raul Mops, Mob l'Eponge, voilà des noms que je vais pouvoir inscrire à mon tableau de chasse.

Toujours en quête de reconnaissance, nous sommes ensuite tomber, au détour d'une tombe dans le cimetière d'Amakna, sur un nouveau donjon, peuplé de créatures de la nuit que l'on nomme Chafers. La tache ne fut pas aisée, mais avec l'aide de Vansidas, un disciple du Bouclier Féca, nous sommes ressorti vivant de cette aventure, bien que lors du dernier combat, Vansidas tomba, sans pour autant avec démérité, suite aux nombreuses blessures qu'il du subir. Heureusement grâce au travail d'Arnica, tout le monde pu retourner à la citée d'Astrub.

Enfin c'est ce que l'on croyait, en effet, à mi chemin de la Citée, mon oeil se posa sur une étrange battisse, je décidas alors de l'explorer, malgré les réticences de mon jeune compagnon. Nous voilà donc à l'intérieur, faisant face à une multitude de petits monstres. Nous apprîmes plus tard qu'on les nommait Tofus. Leur force de frappe est assez limitée, mais ils se déplacent toujours en nombre important, ce qui rend les combats plus difficiles. Ces Tofus, puisque c'est ainsi qu'on les nommes, sont des monstres très mobiles, rapides... Il fallut donc toute la ruse d'un Sram pour piéger ces créatures.
La journée fut épuisante, il était donc temps pour nous de prendre un peu de repos....



"Mon ami, la destinée est cruelle.
Il n’existe ni rêve ni honneur.

Mon âme, rongée par le désir de vengeance,
A vécu dans la tourmente mais s’éteindra,
Avec mon salut,
Et ton sommeil éternel.

A la fin du monde,
La légende parlera de sacrifice."


Quelques jours se sont écoulés depuis notre exploration de quelques donjons présent dans le monde des Douze, nous savons qu'il en reste encore beaucoup à découvrir, des batailles bien plus durs nous attendent, mais nous allons continuer à nous entrainer pour relever tout les défis qui nous seront lancés dans le futur.

Alors que je pensais avoir découvert ce monde dans ces moindres détails, je suis tombé après une longue marche dans les Landes de Sidimote, sur la Mythique Citée de Brakmar. Laissé à l'abandon depuis des Centaines d'années, seul quelques valeureux guerriers se dressent encore devant la Citée ennemie de Bonta. Je ne sais pas ce qui m'a poussé à rejoindre leur rang, Brakmar me rappellerait elle mon enfance..., nul ne le sait vraiment. Me voilà donc démon, c'est ainsi que l'ont surnomme les défenseurs de ce qui est désormais ma Citée, il ne tient plus qu'à moi de prouver qu'ils n'ont pas eu tord de me laisser les rejoindre.



"Même si les lendemains sont vides de promesses,
Rien ne pourra empêcher mon retour.
Afin de devenir la rosée qui baigne ces terres
Et épargner les sables, les mers et les cieux,
Je vous offre ce sacrifice silencieux."


Revenir en haut Aller en bas
Neobahamut
Mentor
avatar


MessageSujet: Punition   Mar 14 Avr 2009 - 10:39

Trois jours, trois jours d'abstinence, trois jours de jeûne, trois jours d'introspection et de réflexion, ...

C'est la punition que m'a infligé le Maitre pour n'avoir accomplie toutes mes taches !

Il est vrai que je me laisse aller depuis quelques temps. Et ma rencontre avec la Guilde y est pour quelquechose !

Mais depuis le début de mon intégration au sein des "Esprits de l'Ombre" le Maitre c'est adoucit.

Cette nouvelle expérience semble le comblée et il semble pret à me laisser une certaine libertée.

C'est que je me suis libérée ! Je ne suis plus la petite paysanne timide et je veux découvrire plus que la culture du blé et la cuisson du pain !

Heureusement avec la Guilde et ma nouvelle libertée je pense vite m'enrichire ! Déjà les expériences s'accumulent !

La première d'entre elles ?

Et bien c'est par une belle soirée ensoleillée le soir de mon arrivée, nous étions six joyeux bambins bien décidés à commettre quelques bétises !

C'est dans les Plaines de Cania que nous avons décidés d'attacher des boîtes de conserves à la queue d'un Kanigrou.

Biensur il ne c'est pas laisser faire, et croyez moi un Kanigrou tient plus du pitbull que du caniche.

Résultats de la soirée ?

Trois Esprits de l'Ombre à la Taverne d'Astrub, un au cimetière et deux nouveaux amis (un Sadi au coeur de glace et son animal de compagnie !)

Bon je retourne profitr de ma toute nouvelle libertée !

Et n'oubliez pas :


" de chaque étincelle nait une lumière, de chaque lumière nait une ombre, mais seule des ombres les plus pures naissent les Esprits de l'Ombre "
Revenir en haut Aller en bas
Darkangeal
Guide
avatar


MessageSujet: L'ombre de la cupidité   Mar 21 Avr 2009 - 19:35



Sont ils morts ? Voilà une des interrogations qui revient assez régulièrement ces derniers temps, en effet voilà plusieurs semaines que nous sommes sans nouvelles de Darkangeal et de son compagnon Arnica. Nous les avions alors laissé aux portes de la citée de Brakmar entouré d'une horde d'autres démons.

Alors que les derniers espoirs de les revoir un jour vivant s'estompaient peu à peu, on vit au loin dans le brouillard arrivé un bateau, venant de contrées encore inexplorées. On cru distinguer 2 ombres descendre de l'embarcation. Serait il possible que ce soit eux ? Rien n'était moins sur, surtout lorsque l'on connaissait leur abnégation. Les individus se rapprochaient de plus en plus de l'intérieur des terres. Couvert de longs manteaux noir, il fallût attendre qu'ils les ôtent pour voir par nos propres yeux que nos 2 aventuriers étaient de retour en un seul morceau.
Une longue discussion s'en suivi, nous révélant qu'ils revenaient de l'île d'Otomai. Endroit paradisiaque aux premiers abords, mais il ne faut pas se fier aux apparences, en effets de nombreux pirates hantent les lieux à la recherche de trésors. après plusieurs jours passé à survivre sur cette île, Darkangeal décida qu'il était temps de partir, mais ne voulant pas rentré les mains vides, nos 2 compères tentèrent de dérober l'un des nombreux butin que les pirates avaient pu amasser au fil des années.
Ceux ci étaient gardés jour et nuit par des mercenaires, rendant leur capture quasiment impossible. Devant la difficulté qui se dressait devant eux, ils décidèrent, malgré beaucoup de regret de quitter l'île. Mais sur le chemin du retour, ils aperçurent, enfermé dans une cage, une drôle de petit homme, entouré de pièces d'or. Désireux d'acquérir toujours plus de bien, Arnica et Darkangeal se faufilèrent dans la pénombre afin de prendre ces quelques trésors, aussi infimes soit ils.

Après avoir pillé ce qu'ils pouvaient, ils s'empressèrent de regagner la côte. En arrivant au port, Arnica avoua à Darkangeal qu'il avait l'impression d'être suivi depuis qu'ils avaient quitter le repaire des pirates. Cependant ils montèrent quand même sur le bateau. C'est la que nous les retrouvons.

Après ce long et harassant voyage sur cette île mystérieuse, nos 2 compagnons se sont mis en route pour la ville d'Astrub, et enfin pouvoir avoir un repos bien mérité. Tout au long du trajet, la méfiance d'Arnica grandissait, et c'est près du temple Féca qu'ils tombèrent nez à nez avec celui qui les poursuivait depuis tout ce temps. Celui c'était engagé dans un combat contre des Boos qui lui donnait du fil à retordre. Il ne fallut qu'un geste de Darkangeal pour éliminer ses adversaires. Le Sram menaça ensuite l'inconnu de tout lui révéler, sous peine de subir le même sort que celui qu'il avait réservé aux créatures des marécages.
Lors de cette discussion, il leur révéla qu'il s'appelait en réalité Genezis, disciple des Doigts d'Enutrof, il était utilisé par les pirates comme chasseur de trésor. Genezis est doué depuis sa plus tendre enfance d'un certain talent, qui lui permettait avec une grande facilité de dénicher toute sorte de trésor, aussi beau les uns que les autres.
Il n'en fallu pas plus à Darkangeal pour prendre le jeune Enutrof sous son aile, à condition que celui-ci l'aide à trouvé toujours plus de biens.
Revenir en haut Aller en bas
Darkangeal
Guide
avatar


MessageSujet: Le respect de l'ombre   Jeu 3 Sep 2009 - 2:43

"Tel un souffle d'espoir les trois amis se retrouvèrent
L'un clamant ses victoires
L'autre relatant ses découvertes
Et le dernier retraçant ses mésaventures

Ils se tenaient là
Face à leur destin
Avec pour seule question :
Qu'est-ce-que le don éternel ?"



Darkangeal, Arnica, Genezis...Voilà maintenant des mois que ces trois là parcours le monde des douze ensemble, recherchant continuellement de nouveaux défis à relever. Les srams sont par nature des êtres plutôt solitaire, pourtant Darkangeal passe de moins en moins de temps seul. Il n'est pas rare de le voir accompagné d'autres valeureux guerriers arborant fièrement un même écusson. Spirit of Shadow, c'est ainsi que ce nomme leur confrérie
Qui aurait pu croire le jour ou nous les avons rencontré que ces trois la tisserais des relations si fortes avec d'autres personnes. Mais tous sembles être unis par des liens indéfectibles, régi par un manuscrit vieux de plusieurs siècles, le Grimoire de l'Ombre.



"Le combat final est inévitable
Le don éternel ne peut être atteint
Il se mérite

Seul celui ayant l'esprit ouvert
Peut espérer sortir vivant de ce combat"



On ne sait que très peu de choses sur ce grimoire, d'où vient il ? Tout ce que l'ont sait sur lui nous à été relaté par Nymphe et Moug, les deux fondatrices de ce clan. C'est d'ailleurs Moug qui la première à mis la main sur ce livre que l'ont considère comme sacré maintenant. Son sombre contenu n'est connu que d'elles seuls. Va t-on un jour en apprendre plus sur lui, ou ses secrets resteront ils seller à jamais.
Les écrits racontes que l'Eniripsa était mise à l'écart du reste de son clan pour son manque de talent, le jour de notre rencontre je n'ai d'ailleurs pas prêter une grande attention à ce petit être. Malheureusement pour moi, ce ne fut pas le cas D'Arnica. Il perçu un potentiel sommeillant au plus profond de Moug. Au fil des semaines, je me rendais compte qu'il ne c'était peut être pas trompé finalement, mais je refusais toujours d'y croire.
Ce ne fut qu'après une longue absence de notre part à tout les trois, que je vis l'étendu du travail réalisé par Moug, la frêle Eniripsa était devenue une combattante hors paire, maitrisant à merveille des techniques de combat encore inconnu pour Arnica, lui même n'en revenait pas. Comment avait elle pu faire autant de progrès, qu'elle était sa motivation.... Nous ne comprime pas immédiatement, mais la réponse nous fut révéler quelques temps plus tard.




"Le plus digne des trois se tenait ainsi
Devant la puissance de la déesse
Tel le soleil elle enflamme l'homme de son voile majestueux
D'un simple regard elle lui fit comprendre

Nul besoin de chercher le don éternel
Il se trouve en chacun de nous
Encore faut-il en être digne "



Je me réveillais en sursaut pensant avoir imaginé tout ça. Tout me paraissait si réel pourtant. Je du attendre la confirmation de Genezis pour enfin réalisé ce qui venait de se passer. Impossible, ils se sont mariés. Celle qui est née sans ressentir d'émotion, serait elle capable d'en percevoir le sens a présent ? Il faut croire que oui. Arnica à su réveiller ça en elle.
Comment allait se passer la collocation avec celle qui n'arrêtait pas de me titiller, vais-je tenir le coup.... Finalement la vie en communauté ne c'est pas révélée aussi difficile que j'aurais pu le croire, au contraire. Moug allait même jusqu'à éradiquer la moitié de la faune de Pandala afin d'aider Arnica à trouver de nouveaux habits. Elle fait preuve de beaucoup de patience, plus que moi par certain moment, qui l'aurait cru. Les jours passent et l'Eniripsa est toujours la, nous aidant à survivre lors de combat de plus en plus difficiles. Malgré toutes les petites querelles qu'il peut y avoir entre nous, l'entraide et la solidarité sont toujours présentes. Finalement c'est peut être ça l'esprit Spirit of Shadow. En un mot le respect.



"Il rentra chez lui confiant et apaisé
Avec une conviction indomptable
Le don éternel est ce qui rend une personne digne d'estime :
L'honneur."


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Grimoire de Darkangeal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Grimoire de Darkangeal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Grimoire de Darkangeal
» 21/11/2010, Le Grimoire du Warrior II
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III
» Final Fantasy Tactics A2 : The Sealed Grimoire
» Un très vieux grimoire (Background d'Aeris)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spirit of Shadow :: BiBlioThèQue de "Spirit of Shadow" :: ManusCrit Des PériPéTies-
Sauter vers: